Préparation de ces derniers mois

Je profite de cette fin de janvier pour faire un point sur ma préparation durant ces derniers mois. Alors que mon inscription au triathlon est maintenant officielle, le bilan n’est pas top. Pour dire vrai, je n’ai pas été aussi assidu que je l’aurai souhaité.

Faute à qui ? Faute à quoi ? La douleur au genou gauche qui est revenue… peut-être en parti en effet. Le mauvais temps et le froid ? Oui très certainement également. Les fêtes de fin d’année ? Qui sait?… Enfin, la liste des excuses que je peux me trouver peut être encore longue. Cela ne dépend que de moi pour me remettre sur le chemin d’un entrainement adapté à mon objectif ! Février sera sous le signe de la reprise !

Cependant, tout n’est pas tout noir ou tout blanc. Il faut bien avouer qu’il y a un point positif à retenir de ces derniers mois. En effet, au delà des entraînements sportifs qui sont bien évidemment nécessaires, je me suis également donner pour objectif d’avoir une vie plus saine.

What ? Mais qu’est-ce que tu racontes…

Et oui, la performance sportive n’est pas uniquement une question d’entrainement mais aussi une question d’hygiène de vie. Une bonne hygiène de vie sera un accélérateur car je serai en pleine forme pour réaliser mes entraînements et je limiterai les risques de fatigue et de blessures. Et cette bonne hygiène de vie a aussi pour but de me faire perdre du poids. C’est devenu un point essentiel de ma préparation.

Perte de poids

Pourquoi perdre du poids : Car cela  est important pour plusieurs raisons. Premièrement, en ayant plusieurs kilos en moins, je pourrai augmenter mes performances. J’aurai moins de poids à tirer en course à pieds et surtout dans les cols de montagne à vélo. C’est mathématique et physique. Deuxièmement, lors des entraînements, je vais moins traumatiser mon corps. Si je perds 10 kilos, c’est autant de poids que mes articulations n’auront pas à supporter à chaque foulée, c’est ainsi une façon de prévenir fatigue et blessures.

J’ai donc décidé d’être vigilant sur les aspects suivants :

Sommeil : Le manque de sommeil nuit à une alimentation équilibrée. Il est prouvé qu’il existe un lien entre le manque de sommeil et la prise de poids, de même que la privation de sommeil a un impact négatif sur les mécanismes cérébraux qui régissent appétit et désir alimentaire. Je suis donc plus à l’écoute de mon corps et de ses besoins en sommeil. Cela se traduit par aller se coucher plus tôt quand la fatigue se fait sentir. C’est également savoir faire la sieste le WE si la semaine a été chargée. Ainsi je récupère bien, je reste en forme, je reste motivé et je maîtrise mon alimentation.

Alimentation : Cela n’est pas nouveau pour moi, je fais déjà attention à mon alimentation depuis quelques années. Je suis adepte du bio et je limite ma consommation de produits laitiers. Le nouveau changement est que je cherche à me rapprocher du régime dit « paléo« . Je favorise ainsi les légumes, les fruits puis la viande et le poisson. Je limite fortement le sucre, les céréales (pâtes, pain, …), les produits transformés et surtout les produits industriels.
Je cherche à favoriser la nourriture qui a un réel apport nutritif, en vitamines, en minéraux, en bonne graisse. Un corps en bonne santé sera forcement plus performant !

Les résultats : ça marche !! 🙂

Je suis passé de 85 Kg en août 2016 à 78 Kg aujourd’hui :

Objectif : 72 Kg !

Et toi, est-ce que tu inclues une hygiène de vie dans ta préparation ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *